Inscription Aller à: [ recherche ] [ menus ] [ contenu ] [ montrer/cacher plus de contenu ]



Joyeuses fêtes à tout le monde

bonnes-fêtes-534x334 Je vous adresse tous mes vœux de bonheur et de réussite dans ce que vous entreprendrez ; sans oublier non plus les nombreuses joies cinéphiliques à venir. Merci du fond du cœur à chacun d’entre vous pour avoir pris la peine de lire mes post.  Ça n ‘a l’air de rien, cependant vous ne pouvez pas savoir à quel point cela m’a réconforté de savoir que vous étiez nombreux au rendez-vous, spécialement durant cette année 2018 qui prend fin bientôt.

Nous allons encore partager bien des moments de vrai et beau cinéma ensemble, soyez-en sûrs !!!

A très vite.

Encore merci.

.
 

10 ans de science-fiction au cinéma (2008-2018)

metropolis-1 En regard des nouvelles découvertes de la science ces 10 dernières années, on peut remarquer que le cinéma de science-fiction anticipe avec vraisemblance le devenir de l’espèce humaine ; et surtout les modalités de coexistence et de cohabitation entre différentes espèces, dont il faut commencer à prendre au sérieux l’apparition : car les cyborgs, les androïdes, les robots, les êtres humains augmentés, les machines autonomes – en gros tout ce qui a trait à l’Intelligence Artificielle – sont bel et bien parmi nous. A défaut d’avoir pu rencontrer une autre forme de vie, de préférence extraterrestre, en juillet 1969, l’être humain, par le biais combiné des sciences de la biologie et celles de l’ingénierie, s’est évertué à améliorer l’humaine condition à travers la réalisation d’un autre corps, cette fois inaltérable, indestructible, et qui échappe à la corruption du temps. C’est d’ailleurs le programme qu’avait proposé Fritz Lang dès 1927 dans son sublime et indépassable Metropolis.

alien-covenant-59bc0325d7f1a En donnant naissance aux Ingénieurs dans Prometheus (2012), Ridley Scott relance la saga Alien et tente de donner une explication plausible à l’apparition de la vie sur notre bonne vieille Terre. De plus on se rend bien compte qu’il essaye de relier ses 2 films cultes, Alien le 8eme passager (1979) et Blade Runner (1982), matrices originelles de la S.-F. au début des années 80, en reprenant la main : il est
à la réalisation en ce qui concerne la nouvelle trilogie Alien, qui comprend Prometheus, Alien Covenant (2017) et Alien Awakening (à venir), et reste producteur de Blade Runner 2049 (2017), confiant sa réalisation à Denis Villeneuve qui marche sur les traces de son aîné. On a appris depuis que cette nouvelle trilogie devait boucler la boucle en expliquant le comment du pourquoi de l’appel de détresse reçu par le Nostromo au retour de sa mission de récolte de minerais, dans le premier épisode de la saga. Et on croit déceler dans les thématiques mises en œuvre dans Prometheus et Alien Covenant, ce qui hante profondément Ridley Scott, et à sa suite, une cohorte de réalisateurs de S.-F. : la question ultime du sens de la vie, créée ex-nihilo par un ou plusieurs démiurges qui programment un code génétique, et améliorent ensuite les modèles cognitifs propres à l’humanité, puis insufflent la vie à la matière organique modifiée ; ainsi le clone surpasse son modèle humain, et dépasse, dans son développement accéléré, les catégories usuelles de la morale et de la religion.

à suivre

.
 

Exercice réussi !

Alors il était comment ce nouveau Maigret mis en chantier par la vénérable BBC ?

Rowan-Atkinson-fera-t-il-oublier-le-Gabin-de-1958-dans-la-meme-histoire_width1024Eh bien en ce qui me concerne je l’ai trouvé pas mal du tout, et Rowan Atkinson, loin des grimaces de ses personnages de Bean et de Johnny English, s’en tire avec les honneurs. Son interprétation est loin d’être ridicule, et son jeu minimaliste se prête parfaitement au personnage du commissaire de la police judiciaire Jules Maigret. Taciturne, obstiné, peu causant, sûr de son infaillibilité de fin limier, le policier n’est pas du genre à lâcher facilement son os. Dans ce premier téléfilm intitulé Maigret tend un piège le commissaire est confronté à un tueur en série qui sévit à Montmartre ; la police piétine, la presse accuse, l’opinion publique s’impatiente et le pouvoir en place veut faire tomber quelques têtes (comme de coutume en période de crise), mais Maigret, lui, prend son temps, à rebours du temps de l’investigation policière, et en recueillant de maigres indices, commence à reconstituer le puzzle. Rowan Atkinson s’est glissé avec aisance dans la peau de notre plus célèbre commissaire, et est entouré d’un casting à toute épreuve, mention spéciale pour Fiona Shaw, dans le rôle de la mère possessive, une grande dame du cinéma britannique. La réalisation est extrêmement soignée, et la reconstitution du Paris des années 40 n’échappe certes pas à certains clichés, mais enfin voir des jeunes gens bien sapés fumer clopes sur clopes à la terrasse des cafés montmartrois en éclusant des canons de rouge et en se roulant des galoches avec envie, ça fait un bien fou !! Autrefois on savait vivre, nom de nom !

Bref c’est un exercice réussi de la part de nos amis d’outre-manche, alors je suggère ceci : peut-être une société de production française pourrait avoir l’audace de mettre au goût du jour un Sherlock Holmes, par exemple Le Chien des Baskerville, en offrant le rôle-titre, disons à…. Gad Elmaleh ou à Kad Merad ? Ou bien à Franck Dubosc ?

Hélas, je vois d’ici votre moue dubitative, nous avons des comiques à foison par ici, mais pour ce qui est de bien jouer la comédie devant une vraie caméra de cinéma ou de télévision… Ne soyons pas désobligeants ; je crois que nous nous sommes compris !

.
 

Un nouveau Maigret sur France 3 dimanche 19 février !

Ce dimanche 19 février 2017 France 3 programme à 20h55 un nouveau téléfilm de la BBC : Maigret tend un piège. Avec devinez qui dans la peau du célèbre commissaire Jules Maigret ?

https://www.youtube.com/watch?v=CpViacF-a0k

On en reparle la semaine prochaine !

.
 

Saison cinéma 2016/2017 : enfin la rentrée !

comancheria-affiche-660x330Maintenant qu’il ne reste plus grand chose des blockbusters de l’été (un Independence Day Resurgence indigent, un nouveau Tarzan oubliable, une resucée des Jaws, un Suicide Squad m’ouais… pourquoi pas) les choses sérieuses reprennent avec la rentrée de septembre, et plusieurs films alléchants vont mériter qu’on s’attarde un peu sur eux : par exemple Frantz de François Ozon, un réalisateur français d’envergure, qui prend de plus en plus d’épaisseur, Comancheria de David Mackenzie, avec l’extraordinaire Jeff Bridges, Infiltrator de Brad Furman, avec le non moins extraordinaire Bryan Cranston, Eternité de Tran Anh Hung, avec les 3 grâces Audrey Tautou, Bérénice Béjo et Mélanie Laurent, Victoria de Justine Triet, avec l’impeccable Virginie Efira… Nous reparlerons de tous ces films très bientôt, en plus ample détail dans ces colonnes… Ce qui est sûr c’est qu’on a droit à une rentrée ciné de haute tenue, nous attaquons donc la nouvelles saison automne/hiver 2016/2017 dans les meilleures conditions. Et puis une surprise à venir : la nouvelle édition du festival de cinéma Indépendance(s) & Création se tiendra du 5 au 9 octobre 2016 à Auch, j’en profiterai pour réaliser des entretiens exclusifs avec des réalisateurs, des acteurs, des producteurs et des distributeurs invités. Donc c’est pas le boulot qui manque ! Je vous donne rendez-vous le mois prochain pour ces rencontres inédites. Enjoy !!

.
 

Joyeuses fêtes !

The year 2016 written in vintage letterpress type Bonne année à tout le monde ! Le cinéma a 120 ans révolus depuis 2015, espérons qu’en 2016 il nous permettra d’accrocher toujours plus d’images en mouvement sur la permanence de nos rêves, même les plus fous, même les plus irréalisables. Joyeuses fêtes ! A l’année prochaine !

.
 

Petite pause estivale

pattes-de-tigre-0_140x105« Enfin l’été, toujours l’été » comme dans la chanson des Négresses Vertes ! Je m’octroie un peu de repos au mois de juillet, non mais !! Je tenais à vous remercier pour vos visites, de plus en plus nombreuses depuis la création de ce blog au mois de janvier 2015. N’hésitez surtout pas à poster des commentaires, ça peut rendre les échanges stimulants. On se retrouve début août, promis, avec une flopée de films intéressants qui vont débarquer sur nos écrans ! En attendant je vous souhaite, à toutes et à tous, d’excellentes vacances ensoleillées !  Merci !

Jérôme Gilard

.
 

Lespetitesgarces |
Seventh Art Lovers |
Juloselo |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Serietvaddict2015
| Whitekelly4o
| My own private movie